Marques oubliées

Publié le par Fred

Elles sont tombées au Panthéon de la Grande distribution ou de l'agro-alimentaire, soit en raison de difficultés économiques de leur fabriquant, soit en raison de leur changement de propriétaire qui les a parfois affublé d'une autre dénomination, plus internationale. Il paraît que certaines d'entre elles subsistent encore, dans les contrées lointaines d'Outre-mer.

Il est temps désormais de leur rendre hommage et comme le veut la coutûme, je vous demanderais de ne pas applaudir ... 

 

Plus de "Banga", avec ses singes savants, ni de très chimique et finalement assez peu buvable "Tang", ni même de "Fruité " (on n'a pas le tempérament à boire du raplalpla) pour se désaltérer. 

 

Nous n'achéterons plus au Sanal, au Codec, au Mammouth, au Rond-Point (et son fameux perroquet) , à Euromarché, voire au sudiste Montlaur nos courses hebdomadaires. 

Nous ne nourrirons plus d'un "Picorette", d'un "Raider " (deux doigts coupe-faim), d'un "Treets", d'un "Balisto" (à l'emballage bizarrement biodégradable); de Rem, voire d'un "Chambourcy" (Oh, oui !) ni même d'une idée fraiche de la Roche aux fées.

Nous ne courrons plus dans les frais bocages derrière une Belle des Champs . 

Quand j'y pense, j'ai fait d'avance, mais plus de "Rivoire et Carret"

Tel Monsieur Pignon, nous ne rechercherons plus les stations "Fina" , nous ne captons plus d'Itinéris, et non, je n'ai plus de "Tann's".

 

Qu'elles reposent en paix, ces marques disparues.... 

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Erratum: Balisto existe toujours :)
Répondre
F


Comme certainement d'ailleurs, mon papier d'emballage !!!!