Châtelaine

Publié le par Fred

Je suis accro aux séries, c'est un fait acquis ( voir le post Fondu de séries  )

Amateur de séries policières, qu'elles soient pétillantes et presque légères, comme "Castle", historiques et riches en allusions culturelles comme "Murdoch" ou féru de séries humoristiques, comme "Fais pas ci, fais pas ca", je ne dédaigne pas non plus l'excellent "Village Français" ou la désormais mythique "Mad Men" .

Il en est toutefois une qui m'interpelle particulièrement, parce que en réelle résonnance avec mes préoccupations de tous les jours :  il s'agit de la série "Borgen" qui narre le quotidien de la premier ministre danoise, Brigitte Nyborg. 

Certes, le contexte politique danois est différent du nôtre: il s'agit d'un pays à la culture du compromis, à la culture familiale anthropologique assez proche du Royaume Uni (famille nucléaire inégalitaire, d'après la typologie d'Emmanuel Todd) et où les travaillistes y sont plus proches de l'UDI ou du PS, à la sauce "Hollande " que celle de Mélenchon.

Je n'en ai cure, car ce n'est pas cela qui m'intéresse.

Ce qui me passionne, outre la difficulté pour Birgit de concilier vie de femme divorcée (ce que je ne suis, ni l'un ni l'autre) avec ses fonctions électives, c'est bien la confrontation entre les idéaux et les valeurs, bref l'éthique personnelle de l'héroïne avec le réalisme froid, le pragmatisme de tout gouvernant qui fait le coeur du programme. 

Comment rester droit, fidèle (à ses valeurs, mais aussi à ses amis et à ses mentors); incorruptible ( et donc éloigné de tout conflit d'intérêt, y compris moral ou indirect); responsable ( assumer ses erreurs ), constant (faire ce qu'on dit, et dire ce qu'on fait); Brigitte Nyborg y arrive un peu près, mais au prix de quels tourments intérieurs, au prix de quels drames personnels...

Certes, "Borgen" peut représenter une version quelque peu idéalisée, presque idéale du monde politique, mais aussi de la presse ou de la communication.

Il n'en reste pas moins que c'est une remarquable réflexion sur l'éthique en politique, dont je reste persuadé par ailleurs que les deux parties de l'équation restent compatibles... 

 

 

 

 

 

Publié dans Choses vues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article